Un certain Paul Darrigrand, Philippe Besson

Quatrième de couverture : Cette année-là, j’avais vingt-deux ans et j’allais, au même moment, rencontrer l’insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux.  D’un côté, le plaisir et l’insouciance ; de l’autre, la souffrance et l’inquiétude. Le corps qui exulte et le corps meurtri.
Aujourd’hui, je me demande si, au fond, tout n’était pas lié.
Après Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson poursuit son dialogue avec les fantômes de sa jeunesse et approfondit son souci d’exprimer sa vérité intime.

J’ai profité des soldes, et un colis m’attend à la Fnac. Pour occuper mon trajet en métro, j’emporte « Diner à Montréal » de Philippe Besson. C’est l’auteur favori de L’Homme Qui Lit donc il était temps que je découvre. Mais dès les premières pages, je comprends qu’il s’agit de la suite de Un certain Paul Darrigrand, et j’ai envie de faire les choses dans l’ordre, alors j’arrête la lecture. Mon passage à la Fnac est éclair, un colis récupéré et un rapide détour par le rayon livre où je trouve le roman espéré.

Ce roman, je l’ai lu ce soir, d’une traite, en dégustant lentement un plateau de sushis, et en changeant régulièrement de positions sur le canapé, aussi. Ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps, d’être emporté ainsi, à vouloir tout savoir de l’année universitaire de Philippe à Bordeaux, de ses aventures sentimentales compliquées à ses problèmes de santé.

On est à ses côtés tout du long, avec lui comme avec un ami, on y croit vraiment grâce à de petits détails distillés ici ou là. Ce roman autobiographique est rédigé d’une plume à la fois accessible et riche, pleine de justesse. C’est ému que j’ai refermé ce livre, une réussite.

Du coup, vraiment hâte de lire la suite.

Ma note : 5 out of 5 stars (5 / 5)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.